Estela de la mar

(traditionnel – même mélodie que Bona Mair deu Bon Diu)

 

 

arrepic : 
Estela de la mar, en tot meishant passatge
Guida lo ton mainatge, e nos que’t prometem
De’t servir, de t’aimar, tostemps, tostemps (bis)Lo jorn on la sofrença
E n’s vienerà visitar,
Apren’nse dab paciencia
A saber tot suportar.
Vierje dolorosa
E tant generosa,
Au Golgotà.Quan l’oratge menaci,
Gitant pertot la terror,
Shens har nat mau, que passi
Suu camp deu laboredor.
Per ta bona ajuda
Ne sia pas perduda
Tant de sudor.A l’orfelin qui plora
En se créder abandonat
Ditz qu’ua mair qu’u damora
De tu qu’ei tostemps aimat
Doça protectriça
E consolatriça
De l’aflijat.A l’òra deu gran viatge
Tentats pr’eu demon gelós
Entà qu’ajim coratge
Prega e pleiteja per nos.
Tu, la mair deu Jutge,
Tu, qui es lo refutge
Deus pecadors.
refrain : 
Etoile de la mer, en tout mauvais passage
Guide ton enfant, et nous, nous te promettons
De te servir, de t’aimer, toujours, toujours (bis)Le jour où la souffrance
Viendra nous visiter,
Apprend-nous avec patience
A savoir tout supporter.
Vierge douloureuse
Et si généreuse,
Au Golgotha.Quand l’orage menacera,
Jetant partout la terreur,
Sans faire aucun mal, qu’elle passe
Sur le champ du laboureur.
Par ta bonne aide
Que ne soit pas perdue
Tant de sueur.A l’orphelin qui pleure
En se croyant abandonné
Dis (-lui) qu’il lui reste une mère
(et que) De toi il est toujours aimé
Douce protectrice
Et consolatrice
De l’affligé.A l’heure du grand voyage
Tentés par le démon jaloux
Pour que nous ayons du courage
Prie et plaide pour nous.
Toi, la mère du Juge,
Toi, qui es le refuge
Des pécheurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *